Blogue

La Franchise, une histoire sans fin

La Franchise, une histoire sans fin

03 décembre 2018

La franchise, un outil stratégique de développement

À vous entrepreneurs possédant une vision et j’en suis persuadé, de l’ambition, je vous interpelle dans cette série d’articles afin de susciter en vous le désir de créer, grâce au franchisage, un potentiel de croissance pour nos entreprises québécoises. Pour assurer notre avenir, nous devons le bâtir et quoi de mieux pour le faire, que la création d’un réseau de franchise.

Ensemble nous ferons ‘’le tour du jardin’’ et je tenterai d’y apporter ma vision personnelle afin de stimuler votre créativité, ou un sain débat au sein de vos équipes. Vous constaterez au fil des publications que la franchise est un levier de croissance extraordinaire encore méconnu et peu exploité par l’ensemble de nos entreprises.

Parlant de la franchise

La franchise (franchising, i.e. libre de toutes taxes) est née vers les années 30 aux USA afin de permettre aux constructeurs automobiles de détourner les lois antitrust qui leurs interdisaient de vendre directement leur production aux consommateurs. Ce modèle fut rapidement adopté par plusieurs autres industries.

En résumé, la franchise est une façon de faire des affaires par laquelle un franchiseur (le détenteur de la marque et du système) accorde, contre rémunération, un avantage concurrentiel à un franchisé : le droit d’utilisation de la marque et du système d’exploitation. Celui-ci s’engage à l’exploiter en conformité avec le concept du franchiseur. Une  franchise peut-être unique ou territoriale. 

Le franchisage a vécu différentes phases

De 1950-70 l’émergence de nouveaux concepts et réseaux a vu naître les grands icônes de la franchise.

Les années 80 furent les années folles de la franchise, caractérisée comme l’époque du Far West  ou de la ruée vers l’or ou plusieurs aventures se terminèrent fort malheureusement. Je me souviens encore de l’époque des premiers Salons de la franchise où les consommateurs arrivaient avec leur carnet de chèque, prêt à ‘’acheter ‘’ une franchise avant même de savoir ce que c’était !!!!

Puis les années 90 amenèrent une maturité et un cadre légal mieux défini afin de permettre l’épanouissement de cette industrie majeure.

Les années 2000 apportèrent une phase de croissance inédite poussée par l’accessibilité au crédit.

Depuis 2009, la franchise se raffermit et de nouveaux créneaux d’affaires émergent poussés par les évolutions technologiques, et le changement des besoins de la société et des entreprises. 

Un impact économique majeur 

Méconnue, l’industrie de la franchise canadienne représente plus de 100 milliards de ventes annuellement. Approximativement 1$ sur 5$ de dépenses des consommateurs le sont dans des franchises. Plus de 1 million de Canadiens travaillent dans l’industrie de la franchise. Il existe plus de 75 000 opérations en franchise faisant affaire sous plus de 1000 marques de commerce. La franchise est active dans plus de 40 domaines d’activités économiques. Plus de 85% des opérations de franchise sont encore en opération avec les mêmes propriétaires après 5 ans.

La franchise est donc un modèle d’affaires éprouvé et performant.  Et ce, malgré certains préjugés négatifs trop souvent véhiculés dans le milieu des affaires.

Nos perceptions négatives sur le franchisage sont souvent  véhiculées dans les médias ou dans nos expériences avec certains commerces franchisés malheureusement mal tenus.  Trop souvent les échecs sont dû à l’erreur du franchiseur  qui entretien des ‘’rêves érotiques’’ sur le franchisage. Devenir un franchiseur n’est pas une recette miracle pour faire croître son entreprise (désolé pour les acheteurs de rêves). Voir la réalité telle qu’elle est reste l’ingrédient de base du succès de la franchise. Retenons tout simplement que le succès de la formule passe avant tout par un concept rentable et des franchisés responsables et satisfaits. 

Donc, avant d’aller plus loin, combattons les préjugés les plus communs !

La franchise, c’est facile !

Non!!!, ce n’est pas facile car, le modèle d’affaires implique une relation de partenariat et non de dictatoriat. Ouverture d’esprit, négociations et patience sont au rendez-vous.

La franchise, c’est payant !

Oui! Avant tout, il faut que ce le soit pour le franchisé, puis, ce n’est qu’avec le temps et la croissance du réseau, que le franchiseur pourra être rentable et prospère. 

La franchise, c’est pour tout le monde !

Non !!! Il faut quand même être honnête…dans tous les cas, il existe un risque d’affaires, alors il faut être en mesure de l’assumer.

Toutes les franchises sont bonnes !

Malheureusement, non…et nous verrons pourquoi dans un de nos prochain articles…

Voilà ! L’idée est lancée, à vous de la prendre au bond ! Prochain billet, pourquoi devenir franchiseur !

 

Stéphane Breault
Président Imagine franchise consultant inc.                                                                                                

sbreault@imaginefranchise.com                                                                                                                                           

 

 

 

Retour